D'un élève actif en classe aujourd'hui … au citoyen acteur des territoires demain
Pourquoi pratiquer des simulations géographiques en classe ? Introduction de Gérard Hugonie, Professeur de géographie à l’IUFM de Paris
L'intercommunalité
Un pays développé
Le littoral d'un pays développé
Une île tropicale
La mondialisation
Un espace tropical
Les espaces proposés
Travaux d'élèves Simulation et raisonnement Simulation et programmes Mise en oeuvreVidéo 1: débat sur l'aménagement d'une île tropicale
Accueil Le mot des géographes Christian Grataloup Gérard Hugonie Intérêt pédagogique Commande et contact© Géojeu - Tous droits réservés - Crédits C. NACE - Conception Web C. NAUDET - Infographie des plateaux www.aggelos.fr
Faire de la géographie à l’école, au collège, au lycée, ce n’est pas seulement apprendre des faits, repérer des lieux, décrire des territoires ; c’est pratiquer le raisonnement géographique, réfléchir à l’action des hommes dans l’espace terrestre, comprendre les choix spatiaux des individus et des sociétés, se préparer à faire soi-même de tels choix ou à y participer comme acteur et citoyen. La géographie est – devrait être – une pratique de l’espace terrestre. Et le meilleur moyen de s’y initier, c’est de pratiquer concrètement cette réflexion sur les choix spatiaux, leurs logiques, leurs enchaînements, leurs conséquences : pourquoi ceci à tel endroit ? Où placer tel équipement ? Quel impact cela va-t-il avoir sur le milieu local ? A défaut d’aménager ou de réaménager des territoires réels, les géographes professionnels utilisent des simulations, des modèles simplifiés du réel, qu’ils font fonctionner à partir de choix logiques ou d’intuitions empiriques. Ces simulations peuvent constituer aussi des outils pédagogiques particulièrement efficaces à l’école, au collège et au lycée, puisqu’ils conjuguent des raisonnements spatiaux théoriques, des choix concrets et une apparence ludique qui mobilise les élèves. Encore faut-il bien cadrer cette activité dans le temps et bien la situer par rapport à des objectifs d’apprentissage scolaire précis : concepts, mécanismes, facteurs, représentations mentales. Ce faisant, l’élève pratique alors véritablement de la géographie ; il se prépare peu à peu à intervenir et agir dans l’espace des sociétés comme individu et comme citoyen.
F.A.Q.